Quelle sorte d’individu êtes-vous ? Les indices psychologiques cachés dans vos rêves peuvent fournir une réponse à cette question. 

 

Dans la Grèce antique, Hippocrate (le créateur de la médecine) remarqua que certains rêves étaient le “résultat direct de notre corps”, le philosophe Platon pensait qu’une “bête sauvage rugit à l’intérieur de nous tandis que notre raison sommeille” et que les pulsions physiques qui poussent l’homme à tuer trouvent une expression naturelle dans les rêves. Depuis, on tenta à de nombreuses reprises de relier la vie fantastique et imaginaire qui existe lorsque nous rêvons aux passions qui gouvernent nos espoirs et nos craintes les plus intimes. Aujourd’hui, l’interprétation des rêves est devenue un facteur clé de traitement des troubles psychologiques. C’est l’oeuvre de Sigmund Freud qui fournit aux psychanalystes modernes les premières indications sur les secrets contenus dans les rêves. Freud et Alfred Adler, son disciple, pensaient que les rêves étaient sous-tendus par la sexualité et des pulsions agressives, à leur suite, le psychiatre suisse Carl Jung tenta une interprétation plus générale du monde des rêves. 

S’inspirant de la religion et du mysticisme, Jung rejeta l’idée que les rêves n’étaient qu’un moyen de “relâcher la pression”, en libérant les pulsions sexuelles et agressives contenues dans l’inconscient, et qu’ils constituaient l’expression d’une libido exclusivement sexuelle. Pour lui, les rêves ressemblent à un livre d’images de l’inconscient : ils lui fournissent un moyen d’exprimer, dans un fouillis illogique de sentiments et d’images, ce que la conscience ne parvient pas à signifier logiquement à l’aide du langage.

Dissimulés derrière les processus de pensée qui gouvernent nos actions quotidiennes, il existe des pulsions, des expériences et des sentiments que notre conscience ne peut pas ou ne veut pas accepter. Ces sentiments, qui s’expriment dans les rêves, sont la clé de notre personnalité, bien interprétés, ils révèlent ce qui nous trouble au plus profond de notre être.

Vos rêves et vous

Quelle que soit l’habileté de ceux qui savent interpréter les rêves d’autrui, la personne la plus à même de comprendre vos rêves, c’est vous et vous seul. Les images de vos rêves reflètent non seulement votre situation quotidienne et votre état d’esprit, mais aussi toute une vie d’expériences, bonnes ou mauvaises. Vous seul savez ce que chacune représente et jusqu’à quel point elle vous a affecté. Un même rêve ne signifie pas nécessairement la même chose pour tous. Par exemple, rêver d’une voiture dont on perd le contrôle alors qu’on s’apprête à passer son permis de conduire peut simplement traduire l’inquiétude concernant l’examen. L’inconscient se contente de “rejouer” un événement de la vie réelle, en le déformant pour libérer les sentiments. En revanche, chez une personne qui a des problèmes émotionnels ou psychologiques, la signification de ce rêve sera sans doute beaucoup plus symbolique. La voiture pourrait représenter, hypothèse parmi d’autres, la force impulsive dans la vie du rêveur, force qui risque de s’affaiblir, de disparaître ou de connaître un profond déséquilibre. Cette dernière interprétation illustre bien comment l’inconscient utilise les associations d’idées pour établir un lien entre les expressions du langage courant et les sentiments cachés ou refoulés (ici, force impulsive de l’être et force motrice de la voiture).

Cet article vous a t-il été utile ? Vous a t-il aidé à mieux comprendre vos rêves ?